Top
Home / Bien être au travail  / Faut-il aimer son travail pour être heureux ?
Une personne qui aime son travail.

Faut-il aimer son travail pour être heureux ?

Si vous cherchez à vous améliorer dans votre travail afin d’obtenir une augmentation et être plus heureux, vous trouverez un tas de bon conseils partout sur le web. Mais il y a un critère que vous devez prendre en compte bien en amont de tous ces conseils. Exercer un travail que l’on aime est un coefficient de la réussite.

Pourquoi ? Comment savoir ce qu’on aime vraiment ? Est-il vraiment obligatoire d’aimer son travail pour réussir ? Je vous dirai tout dans cet article.

Pourquoi faut-il aimer ce que l’on fait pour être bon ?

Être heureux grâce au travail

À notre époque, l’accomplissement personnel est devenu un objectif primaire. Et le travail est un des leviers des plus importants pour y arriver. Nous voyons tous le travail comme un enrichissement personnel. Et nous avons raison de le faire.

La vision idéale du travail que nous avons est que nous donnons de notre personne pour un travail, qui en échange nous permet d’avoir une situation confortable. La réalité n’est pas aussi simple. Car beaucoup de sociétés attendent de ses employés non pas qu’ils s’amusent dans leur travail mais qu’ils contribuent activement à leur enrichissement. Cela complique notre relation avec le travail et le bien être au travail n’est pas toujours au rendez-vous.

Comme nous donnons de notre personne pour notre entreprise, les critiques sont encore plus difficiles à recevoir. Si notre travail ne satisfait pas, nous nous sentons humiliés. À l’inverse, si notre travail plait, alors nous nous sentons fiers de nous. En fait, la qualité de notre vie professionnelle a un impact considérable sur celle de notre vie personnelle.

C’est la raison pour laquelle exercer un travail que nous aimons est important. Nous passons 12 % de notre vie au travail. Certes ce chiffre ne fait que baisser mais l’intensité de notre travail et les exigences de nos supérieurs augmentent en permanence. Si nous nous accomplissons dans notre travail et que celui-ci nous procure de la satisfaction, alors c’est toute notre vie qui en sera impactée positivement. Et celle de nos proches.

Être le meilleur dans son travail sans avoir à se forcer

Pour être un bon employé et avoir de la réussite en entreprise, il faut fournir un travail de qualité et se compromettre suffisamment. Mais comment faire si l’on déteste son travail et que l’on va tous les jours sur son lieu de travail à reculons ?

Celui qui est passionné par son travail ne va pas avoir l’impression de fournir un gros effort pour se former, pour apprendre toujours plus, pour livrer un travail de qualité et pour en faire toujours plus. Cette attitude est pourtant le secret de la réussite en entreprise. Une personne passionnée par ce qu’elle fait excelle.

C’est pourquoi exercer un travail dans un domaine qui nous plait, voir qui nous passionne, est le meilleur moyen d’avoir du succès facilement et rapidement.

Pour excéder dans un domaine il est logiquement préférable que ce domaine nous intéresse. Car c’est un cercle vertueux. Le plaisir amène l’excellence et l’excellence amène le plaisir.

Nous apprenons mieux et plus vite que la moyenne dans les domaines que nous aimons. Notre développement se fera alors de manière naturelle, nous n’aurons pas à nous forcer pour exceller dans notre travail.

Exercer un métier qu’on aime, mais dans de mauvaise conditions

Certaines personnes exercent le travail qu’ils aiment, mais les conditions de travail se sont dégradées et aller travailler est devenu un supplice.

J’écoutais cette semaine à la radio le témoignage d’une personne qui travaille dans un EHPAD depuis 40 ans. En théorie elle est passionnée par son travail mais les conditions de travail se sont tellement détériorées ces dernières années qu’elle pleure tous les matins sur le chemin du travail. Et c’est une personne solide. Certains de ses collègues souffrent d’une sévère dépression. Leur vie personnelle est lourdement affectée et tristement, leurs proches subissent leur malêtre au travail.

Cet exemple démontre clairement l’importance de trouver un équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Ne pas être heureux au travail provoque des insomnies, détériore les relations personnelles, conduit à la dépression.

Je vous recommande au passage mon article “Pourquoi faut-il avoir une vie en dehors du travail ?“, qui explique comment trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Aimer son travail ne se résume donc pas seulement aux tâches que celui-ci incombe, mais englobe des critères beaucoup plus larges. Les conditions de travail, les relations avec les collègues, l’ambiance, le salaire, la distance par rapport au domicile, la reconnaissance par l’entreprise, le niveau de stress et de fatigue… Tous ces critères entrent en jeux lorsque l’on cherche à être heureux.

S’épanouir dans un travail qui ne nous passionne pas

Il est à la mode de penser que seules sont heureuses les personnes qui mélangent travail et passion.

On nous fait croire que seuls les passionnés qui travaillent dans le monde artistique, créatif, sportif, ou encore de la technologie, sont vraiment heureux et profitent de la vie plus que nous.

En réalité il est possible d’aimer son travail sans que celui-ci ne représente une quelconque passion.

Bien sûr, si vous n’êtes pas heureux au travail et que vous souhaitez vous reconvertir, je vous conseillerai toujours de profiter du changement pour faire un travail qui vous correspond. Mais si votre travail ne vous déplait pas et que vous cherchez à améliorer votre situation, je vous conseillerai d’apprendre à rendre votre travail actuel plus agréable et satisfaisant.

Certains pensent que le travail est une fin en soi. Et si ce n’était qu’un moyen ? Pensez-y.

La définition du bonheur est subjective et relative. Chacun trouve son bonheur à sa manière. Pour certains le bonheur passe par donner sa vie pour son travail. Pour d’autres le bonheur se développe en dehors du travail et celui-ci n’est qu’un moyen pour pouvoir profiter de la vie.

Selon cette étude de 2016, les trois quarts des Français se considèrent heureux au travail. C’est énorme.

En ces trois quarts de la population ne sont pas créateurs de mode, chanteurs ou footballeurs !

Alors, regardons de plus près les raisons qu’ils considèrent comme responsables de leur bonheur au travail.

  1. La liberté et l’autonomie revient cité par 46 % des sondés
  2. L’intérêt pour son métier cité par 45 % des sondés
  3. Les conditions de travail (lieu, horaires, avantages) cité par 40 % des sondés
  4. Le sentiment d’être utile cité par 18 % des sondés
  5. Le niveau de salaire cité par 12 % des sondés

Notez que seulement 4 % des interrogés ont cité le salaire en premier place.

Près de la moitié citent l’intérêt qu’ils ont dans leur travail comme étant la raison de leur bonheur au travail.

Cela signifie qu’ils arrivent à aimer leur travail alors que celui-ci n’est pas une passion profonde.

Apprendre à aimer son travail

Nous nous sentons tous jaloux des musiciens qui gagnent très bien leur vie en jouant de leur instrument préféré, des sportifs de haut niveau qui gagnent des fortunes en jouant à leur sport de prédilection ou encore des youtubeurs qui amassent des fortunes en se filmant sur internet.

Ou même de professions beaucoup plus classiques comme des jardiniers qui sont passionnés de fleurs et qui travaillent en extérieurs, au contact de la nature, qui peuvent exprimer leur créativité au quotidien, des sommeliers qui gagnent leur vie en goutant des vins toute la journée ou encore des designers qui passent leurs journées à dessiner des choses cools.

Vous aurez compris que j’ai volontairement idéalisé ces carrières alors qu’au quotidien, ces emplois procurent de la frustration et ne sont pas toujours si parfaits comme on pourrait le penser. C’est d’ailleurs ce que nous faisons tous. Nous pensons souvent que le job des autres est parfait et que le nôtre est terrible.

D’accords, beaucoup d’entre nous n’ont pas un emploi passionnant. Nous avons l’impression de le détester et que nous travaillons seulement pour payer les factures. La plupart des coachs indiqueraient de changer de travail pour trouver le travail parfait qui correspond à nos goûts.

Soyons réalistes. Beaucoup d’entre nous n’ont pas la liberté de pouvoir changer de travail pour s’adonner à leur passion.

Qu’est-ce qu’il nous reste alors ?

Et bien sachez que l’on peut faire en sorte que notre travail soit plus agréable. Apprenons à aimer notre travail et trouvons de la satisfaction dans son exercice.

1. Donner un sens à son travail

Quel que soit notre emploi, donnons-lui un sens. Trouvons une manière de mettre des défis dans nos journées de travail. Les défis permettent de se motiver et de trouver de la satisfaction.

Si vous produisez normalement 18 pièces de quelque chose par jour, fixez-vous comme objectif d’en produire 20.

Vous avez 4 tâches en cours ? Fixez-vous comme objectif de toutes les terminer aujourd’hui.

Si vous êtes vendeur, fixez-vous comme objectif cette semaine de trouver 3 nouveaux prospects.

Bref, identifiez les aires d’opportunité dans votre travail qui vous permettrons de vous surpasser, de vous amuser et d’être en compétition avec vous même. En bonus vous serrez meilleur dans votre travail et cela vous permettra peut-être d’obtenir plus de réussite.

2. Identifier la nécessité à laquelle répond notre poste

Certains d’entre nous n’arrivent plus à aimer ce qu’ils font. La cause est souvent que certaines tâches que nous réalisons ne sont pas valorisantes. Il est difficile de se sentir utile lorsque nous les faisons à longueur de journée. Dans ce cas mon conseil est de se rappeler de la nécessité du service que l’on participe à rendre.

Le cœur du problème est de se sentir fier de soi, sentir de la satisfaction et sentir des émotions positives à atteindre des objectifs, même si les tâches en elles-mêmes ne sont pas passionnantes.

Focalisez-vous sur ce qu’apporte votre présence à l’entreprise. Chaque poste est forcement nécessaire à la société. Le fait de s’en rappeler aide à garder la motivation.

3. Être reconnaissant envers son travail

N’oubliez pas d’être reconnaissant d’avoir un travail. Que vous l’aimiez ou pas, rappelez-vous toujours que vous en avez un. Certaines personnes n’ont pas cette chance.

Même si vos supérieurs ne montrent pas beaucoup de reconnaissance à votre égard, rappelez-vous que s’ils vous comptent parmi leurs équipes, c’est qu’ils ont un minimum confiance en vous.

4. Identifier les moments agréables

Efforcez-vous de ne pas subir vos journées de travail. Dégagez des moments que vous appréciez.

Pour vous aider vous pouvez noter sur un papier 3 choses qui vous ont plu dans votre journée de travail. Même si vous avez l’impression de tout détester vous pouvez noter des choses comme “j’ai une belle vue depuis mon poste de travail”, “la collègue qui me plait m’a souri” ou encore “la nourriture du réfectoire me plait beaucoup”. Listez aussi les avantages que représente ce travail, par exemple “j’habite à côté et je gagne des heures tous les jours”, ou “je gagne suffisamment pour pouvoir profiter de la vie”.

Le fait de penser aux choses positives de vos journées de travail aide à véhiculer des ondes positives. Hors, positiver est le meilleur moyen de d’être heureux.

5. Identifier les compétences que vous acquérez

Si vous votre salaire vous désespère ou si vous détestez vos conditions de travail, essayez d’identifier les compétences que vous acquérez. Ces compétences sont à vous et personne ne peut vous les enlever.

Vous pourrez les vendre dans un autre poste plus tard contre un salaire plus important ou dans une société qui vous donnera la reconnaissance que vous méritez. Focalisez-vous sur le profile solide que vous êtes en train de construire. Votre situation actuelle est temporaire.

6. Améliorer son travail

Améliorer son travail est un excellent moyen de rendre un travail inintéressant et abrutissant en quelque chose d’agréable et motivant.

Par exemple, si vous faites des horaires intenables, n’hésitez pas à parler à votre manager pour réduire vos horaires de travail. Si un collègue vous rend la vie difficile, parlez avec ou avec votre manager pour arranger la situation. Si un processus rend les choses beaucoup trop compliquées, voyez comment l’améliorer. Cela aidera en plus toute l’équipe et vous fera bien voir par vos managers.

Identifiez les causes de votre frustration et trouvez un moyen de les améliorer.

7. Améliorer ses relations sociales

Améliorez vos relations avec vos collègues. Il est important de travailler dans une bonne atmosphère de travail. Valorisez les personnes qui vous entourent. Même si nous sommes tous différents, nous partageons nos journées de travail avec nos collègues et nous avons cela en commun.

Efforcez-vous de les féliciter pour leur bon travail quand cela est possible. Encouragez-vous mutuellement. Retenez leurs noms et appelez-les par leur nom quand vous vous adressez à eux. Trouvez un moyen de vous amuser avec vos collègues. Partagez des moments de diversion avec eux. Même si vous n’aimez pas particulièrement ce que vous faites, le fait de partager de bons moments avec vos collègues rendra vos journées de travail plus agréables et cela améliorera vos conditions de travail.

8. Être réaliste

Enfin, posez-vous la question : Que signifie “aimer son travail ?”. Pensez-vous que les 45 % de Français qui prétendent aimer leur travail l’aime à chaque instant de la journée ?

Bien sûr que non !

C’est pourquoi il est important de se rappeler les points précédents pour garder le cap dans les moments désagréables.

N’oubliez jamais qu’un travail n’est qu’un travail et qu’il n’est pas toujours parfait. Mais vous avez les cartes en main pour améliorer votre situation et essayer de sentir du bien être.

Exercer un métier que l’on déteste

Certains métiers sont tout simplement insupportables pour nous.

Par exemple, certains métiers nous obligent à travailler avec peu ou pas d’éthique morale. Ou à aller à l’encontre nos valeurs profondes. Cela génère un malêtre en nous et cela n’est pas une bonne chose du tout. Le malêtre se répercute dans notre vie privée. Conduit à la dépression et à l’absentéisme.

Aussi, dans certains emplois la pression des délais de livraison ne nous permet pas de faire de la qualité. Même si nous somme en principe passionnés par notre métier, les conditions ne nous permettent plus d’aimer ce que nous faisons.

Dans ce cas peut-être que changer de société serait une bonne solution. Quoi de plus dommage que de vivre de sa passion et d’en arriver à la détester ?

Peut-être existe-t-il d’autres manière d’exercer ce métier qui permettent e prendre du plaisir, tout en gagnant correctement sa vie.

Comment savoir ce que j’aime faire ?

Si vous cherchez désespérément quoi faire de votre vie pour enfin sentir de la satisfaction, pensez aux emplois qui permettent d’aider quelqu’un. Que ce soit un poste de réceptionniste, réparateur, guide ou pompier. Du moment que le poste rende un service aux gens et que ceux-ci vous soient reconnaissants.

Je vous propose de faire un petit exercice qui permet d’apprendre à se connaitre un petit peu plus. Prenez une feuille de papier.

Mes passions

Faite une liste de 10 choses que vous aimez faire ou qui vous passionnent. Ne vous arrêtez pas tant que vous n’avez pas 10 éléments dans la liste.

Ensuite notez pour chacune d’entre elles les activités que vous avez déjà effectuées dans les domaines listés. Le but est de faire ressortir votre expérience dans ces domaines.

Ensuite, écrivez ce que vous aimez dans le fait de pratiquer ces activités. Qu’est ce qui vous fait vous sentir bien dans le fait de les pratiquer ?

Mes forces

Prenez une autre feuille de papier et notez vos 10 domaines d’expertise. Toutes les choses que vous considérez bien connaitre, en tout cas plus que la majorité des gens sur Terre. Idem, ne vous arrêtez pas tant que vous n’avez pas 10 éléments. Cela peut être n’importe quoi du moment que vous connaissez le sujet.

Ensuite, écrivez les domaines dans lesquels vous avez de l’éducation, c’est-à-dire là où vous avez des diplômes, certificats ou même les domaines dans lesquels vous vous êtes auto-formé.

Enfin faite la liste de vos talents. Les choses pour lesquelles vous êtes naturellement doués.

Et après ?

Le fait de réaliser cette réflexion vous fera ouvrir les yeux sur vos compétences et vos goûts. Prenez le temps de réfléchir aux relations entre les différentes listes.

Pour une reconversion professionnelle, n’imaginez que cela est impossible sans avoir étudié plusieurs années dans le domaine. Votre motivation et les connaissances que vous aurez vous même auto-apprises sont plus déterminantes que vos diplômes universitaires.

Vous vous direz sûrement que faire cet exercice ne va pas vous aider. Faites-le ! Je vous assure qu’il vous aidera. Le fait de se poser des questions sur ce qu’on aime dans la vie aide à la connaissance de soi. La plupart des êtres humains sur Terre ne se sont jamais posé la question !

Bien se connaitre est la base pour votre projet de reconversion.

Pour conclure

Beaucoup d’entre nous sentent qu’ils n’aiment pas leur travail. Il ne génère aucune satisfaction. Alors ils rêvent de changer de travail pour enfin vivre de leur passion.

Mais la plupart n’ont pas vraiment le choix ni le luxe de pouvoir en changer. Il est important de positiver et d’essayer de trouver des sources de satisfaction. Il est aussi important d’améliorer les choses qui le rendent pénible. Ne soyons pas victimes de nos emplois et agissons pour notre propre bien être.

Si vous êtes convaincu de vouloir changer de travail, il s’agit de se poser les bonnes questions. S’il est insupportable et nous affecte lourdement dans notre vie privée, alors il ne faut pas rester dans cette situation. En effet le bien être au travail est primordial pour mener une vie heureuse et équilibrée.

N’oubliez pas de vous construire une vie sociale active en dehors du travail afin d’atteindre un équilibre. Ayez des activités. Pratiquez la musique, un sport, adonnez-vous à l’art. Ne négligez pas l’importance de la pratique régulière (3 fois par semaine) du sport pour votre bienêtre.

Enfin n’oubliez jamais de prendre du plaisir et tout ira bien pour vous !

J’espère que cet article vous a plus 🙂 Si c’est le cas n’hésitez pas à me partager votre expérience dans les commentaires et à l’envoyer à vos amis ! Cela m’aidera beaucoup à le faire connaître.

ebook je vous dirai comment obtenir une augmentation
N'oubliez pas votre livre gratuit !

Laissez-moi votre prénom et votre email et je vous enverrai mon livre en PDF.

Dans ce livre je raconte comment j’ai réussi à améliorer ma situation professionnelle et à doubler mon salaire rapidement.

  • Vous ferez le plein de motivation
  • Je donne les conseils qui ont marché pour moi
  • J’explique comment j’ai négocié mon salaire
Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pas de commentaires

Commenter