Top
Home / Bien être au travail  / Guérir le stress et l’anxiété avec une technique simple !
Guérir le stress et l'anxiété

Guérir le stress et l’anxiété avec une technique simple !

Cet article est inspiré du best-seller “Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse“, de David Servan-Schreiber. Il fait parti du top 5 des livres qui ont littéralement changé ma vie ! Je vous le recommande absolument si vous souffrez de stress au travail ou encore si l’anxiété vous empêche d’avancer dans votre carrière. Il permet à l’aide de simples techniques de reprendre le contrôle de sa vie, d’avoir confiance en soi et d’être enfin pleinement heureux.

Mais il va bien au de-là du stress et de l’anxiété. Il nous explique de la façon la plus simple comment fonctionnent les émotions au sein de notre organisme. Chaque être humain devrai avoir lu ce livre. Vous êtes prévenu ! Vous ne serez plus la même personne après l’avoir lu.

Dans cet article je vous initierai à la cohérence cardiaque, une technique de méditation facile à faire qui permet de d’aligner ses émotions sur son rythme cardiaque afin de se sentir bien et faire disparaître le stress.

Les ravages du stress et de l’anxiété

Le stress et l’anxiété font des ravages. Non seulement ils empêchent de vraiment se développer dans son travail mais ils ont des répercutions dramatiques sur la santé.

Le stress est un facteur de risque de mortalité supérieur au tabac… Oui vous avez bien lu !

50 % à 75 % des consultations chez le médecin sont motivées avant tout par le stress.

Les médicamentes les plus consommés dans le monde sont liés au stress et à l’anxiété.

La médecine occidentale est incomparable lorsqu’il s’agit de maladies aiguës comme la pneumonie, l’appendicite et les fractures. Mais c’est l’une des moins performantes en ce qui concerne les maladies chroniques comme l’anxiété et la dépression.

Oubliez les psychologues, il existe des techniques beaucoup plus performantes pour guérir ces troubles.

L’auteur (un psychologue réputé), a eu le déclic le jour où une amie lui a raconté comment une guérisseuse l’a guérit d’une forte dépression avec des techniques de relaxation. Non seulement elle était complètement guérie, mais en est ressortie beaucoup plus forte et apaisée qu’elle ne l’était avant. La guérisseuse l’avait libérée du poids de trente années à essayer de faire le deuil de son père disparu quand elle avait six ans.

Il n’en revenait pas. Il a donc cherché à connaitre ces techniques alternatives et a résumé les trouvailles de toute une vie dans ce livre.

L’intelligence émotionnelle

Qu’est-ce que l’intelligence ?

L’intelligence est la capacité d’un individu à réussir.

On a longtemps pensé que la réussite dépendait du quotient intellectuel (QI). Mais des expériences ont démontré que seuls 20 % des personnes testées qui avaient un QI élevé avaient réussi leur vie. Il était donc évident que le QI n’était pas un bon outil.

L’outil correct est l’intelligence émotionnelle ou QE (quotient émotionnel). Plus une personne est capable de comprendre ses émotions et celles des autres, plus elle réussit sa vie.

Le QE se calcule à partir de quatre fonctions essentielles :

  • L’aptitude à identifier son état émotionnel et celui des autres
  • L’aptitude à comprendre le déroulement naturel des émotions
  • L’aptitude à raisonner sur ses propres émotions et celles des autres
  • L’aptitude à gérer ses émotions et celles des autres

Plus une personne comprend les émotions, plus elle réussit sa vie, et plus elle est heureuse.

Le cerveau émotionnel

Nous possédons deux cerveaux. Le cerveau cognitif et le cerveau émotionnel.

Le cerveau émotionnel est directement relié au cœur. Vous ne le croirez jamais mais le cœur possède un mini cerveau avec ses propres neurones. Les émotions sont donc totalement reliées au rythme cardiaque et à la tension artérielle. Les émotions contrôlent le cœur et le cœur contrôle les émotions.

J’ai toujours pensé que quand les gens disaient que l’amour se vivait dans le cœur c’était une bêtise, que tout se passait dans le cerveau. J’avais tout faux !

Nous avons tous entendu parler de personnes âgées qui sont décédés dans l’année qui a suivi le décès de leur conjoint. C’est justement parce que les émotions contrôlent le cœur et plus généralement notre santé.

Je n’entrerai pas dans le détail scientifique, je vous invite à lire le livre mais il est important de comprendre que le cœur a un accélérateur et un frein vers le cerveau émotionnel qui permet de faire varier les battements par minutes du cœur.

Le rythme cardiaque change en permanence. Il ne bat jamais à la même vitesse. D’ailleurs l’auteur nous apprend que si notre cœur bat toujours à la même vitesse, cela annonce notre mort dans les 6 mois.

L’accélérateur est utilisé par ce système cœur/cerveau émotionnel lorsque qu’il subit des événements perturbants et le frein est utilisé lors des moments de sérénité.

Lorsque les accélérations et les freinages du rythme cardiaque sont lisses, il s’agit de “cohérence”. Quand ils sont irréguliers et désordonnés, il s’agit de “chaos”.

Le stress et l’anxiété provoquent l’état de chaos, donc de mal-être. L’amour provoque l’état de cohérence, donc le bien être.

Cohérence cardiaque
Cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque permet de mieux gérer son stress. Elle permet au cerveau d’être plus rapide et plus précis.

Nous avons tous connu des moments où tout nous semble facile, où nos idées coulent de source. Nos gestes sont précis et efficaces. Nous sommes capables de nous adapter facilement aux imprévus.

C’est parce notre physiologie est en parfait équilibre.

En limitant le chaos physiologique et en maximisant la cohérence, nous nous sentons automatiquement mieux !

Lors d’une expérience, 6000 cadres de Londres et plusieurs autres milliers aux états-unis ont étés formés à la cohérence du rythme cardiaque.

Les résultats sont stupéfiants. Le suivi de ces participants montre que cette formation contrecarre le stress sur ses trois niveaux : sur le plan physique, le plan émotionnel et le plan social.

Sur le plan physique, un mois après l’enseignement, leur tension artérielle avait baissé autant que s’ils avaient perdu dix kilos et deux fois plus que s’ils avaient suivi un régime sans sel.

La seule pratique trente minutes par jour cinq jours par semaine augmente le taux de DHEA (l’hormone de jouvence) de 100 %.

De plus, le taux de cortisol (l’hormone du stress responsable des poussées de tension artérielle, du vieillissement de la peau, de l’acné, de la perte de mémoire et de la concentration) a baissé de 23 %.

Chez les femmes, une amélioration notable des symptômes prémenstruels a été notée, avec moins d’irritabilité, moins de dépression et moins de fatigue.

Les personnes ayant été formées à la cohérence ont connu une diminution des symptômes habituels du stress : Les gens qui disent avoir des palpitations presque tout le temps sont passé de 47 % à 30 % en six semaines.

Sur le plan immunitaire sont également observés des bénéfices. Les IgA (défense de l’organisme contre les agents infectieux) sont normalement constamment renouvelées à la surface des muqueuses comme le nez, la gorge, les bronches, l’intestin et le vagin. Des expériences ont montré qu’une petite période de chaos dans le rythme cardiaque provoque une baisse de la sécrétion d’IgA pendant une dizaine d’heures. À l’inverse, plusieurs minutes de cohérence du rythme cardiaque provoque une augmentation de la production d’IgA pendant environ six heures.

Une autre expérience a montré que les gens stressés sont beaucoup plus souvent malades de rhume. Il y a de grandes chance que ce soit parce que le corps secrète plus d’IgA quand il est en cohérence.

La technique

Avant toute chose, il faut trouver un endroit calme, coupé du monde.

Il faut se couper du monde extérieur et accepter que nos problèmes peuvent attendre quelques minutes, le temps que le cœur et le cerveau émotionnel retrouvent leur équilibre.

1. Commencer par prendre deux respirations lentes et profondes

Elles permettent de stimuler le système parasympathique et réveiller le frein physiologique (qui permet d’entrer en cohérence).

Il faut laisser son attention accompagner le souffle au bout de l’expiration et la laisser faire une pause de quelques secondes avant que l’inspiration suivante ne se déclenche toute seule.

Il faut se laisser porter par l’expiration jusqu’à ce qu’elle se convertisse en une sorte de douceur et de légèreté.

2. Continuer a respirer lentement et profondément (mais naturellement, sans forcer) en portant l’attention sur la région du cœur dans la poitrine

Le plus simple est d’imaginer que l’on respire à travers le cœur (ou la région centrale de la poitrine si vous ne pouvez imaginer votre cœur).

Visualiser chaque inspiration et expiration et imaginer que l’inspiration apporte tout l’oxygène dont cette zone a besoin et l’expiration lui permet d’expulser les déchets dont elle n’a plus besoin. Imaginez le cœur se laver dans ce bain d’air pur, clarificateur et apaisant. Imaginez comment ces inspirations et expirations le laissent profiter de ce cadeau que vous lui faites.

3. Se connecter à la sensation de chaleur ou d’expansion qui se développe dans la poitrine

Il faut l’accompagner et de l’encourager avec la pensée et le souffle. Cette sensation est souvent timide au début et ne se manifeste que très peu.

Une méthode efficace pour l’encourager est d’évoquer directement un sentiment de reconnaissance ou de gratitude et de le laisser envahir la poitrine. Pour beaucoup de gens il suffit d’évoquer le visage d’un enfant qu’on aime et qui nous aime, ou celui d’un animal familier. Pour d’autres c’est une scène de paix dans la nature. Pour certains, elle viendra avec un souvenir de bonheur dans l’action, comme une descente de ski, un swing de golf parfait, un bord de voile en rappel.

Pendant cet exercice, on constate parfois qu’un sourire monte doucement aux lèvres, comme s’il était né dans la poitrine et venu éclore sur le visage. C’est un signal tout simple que la cohérence s’est établie.

Pour conclure

Grace à cette technique de respiration simple pratiquée 5 fois par semaine 20 à 30 minutes, vous pourrez chasser le stress et l’angoisse de votre organisme et votre esprit. Cette technique est pratiquée par tous les plus grands chefs d’entreprise et hommes d’affaire.

Sans aller jusqu’à faire une session d’une demi-heure, si vous sentez que le stress monte au travail et que vous perdez le contrôle, prenez le temps d’appliquer la technique quelques minutes, vous vous sentirez tout de suite mieux 🙂 Cela permet de tout de suite prendre de la distance sur sa situation et de réaligner le rythme cardiaque et nos émotions.

Si vous avez aimé cet article vous adorerez le livre, dont je vous donne le lien ci-dessous : https://amzn.to/2EQynVj

N’hésitez pas à le partager l’article avec vos proches qui souffre de stress, d’anxiété et de dépression, il pourra vraiment les aider 🙂

N'oubliez pas votre livre gratuit avant de partir !
ebook je vous dirai comment obtenir une augmentation

Laissez-moi votre prénom et votre email et je vous enverrai mon livre numérique "Je vous dirai comment obtenir une augmentation".

Vous apprendrez précisément comment augmenter votre salaire rapidement. Cet ebook vous permettra de :

  • Retrouver la motivation au travail
  • Vous améliorer dans votre travail
  • Demander et obtenir une augmentation
  • Trouver le job de vos rêves
Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
4 Commentaires
  • Pierre Rondeau
    4 juin 2019 à 10 h 12 min

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce bel article très intéressant !

    Moi qui suis un ancien hyper anxieux et stressé, je peux confirmer que ta technique est vraiment efficace ! 🙂

    Par ailleurs elle a de nombreux points communs avec la méditation, je me demande si ce n’en n’est pas une de ces formes.

    En appliquant ta technique naturellement avant de la rencontrer sur ton article, au bout d’un certain nombre de mises en pratique. J’ai remarqué que je développais de plus en plus les 4 aptitudes du quotient émotionnel que tu as bien listé. Il m’arrive même parfois de pouvoir mettre de côté une émotion non adaptée à une situation pour la revivre plus tard sans que cela crée un trop gros déséquilibre.

    Cela voudrais-t-il dire que nous pouvons contrôler notre quotient émotionnel ? Ou du moins retrouver cet équilibre entre le cœur et le cerveau émotionnel ?

    À bientôt
    Pierre

  • Pierre Rondeau
    4 juin 2019 à 19 h 04 min

    Bonjour Olivier,

    C’est avec plaisir que je te réponds une nouvelle fois. Et merci pour ta réponse très pertinente !

    Maintenant je comprends mieux pourquoi il m’arrive parfois de pouvoir utiliser ce frein émotionnel et de ressentir ses bienfaits. Au début, je pensais que le fait de “freiner” mes émotions était quelque chose de mal, car au final je me retrouvais toujours à les vivres par la suite. Mais je comprends que c’est en fait une stimulation pour le système parasympathique et que ça nous permet de développer notre “QE”.

    Cela voudrais-t-il dire que si nous pouvons développer notre intelligence émotionnelle, nous pouvons aussi la mesurer ? Et si oui, peut-on donc éviter de laisser disparaître avec l’âge ce merveilleux effet du frein émotionnel, en le stimulant tout au long de notre vie ?

    Pierre

Commenter