Top
Home / Recherche d'emploi  / Obtenir le job de mes rêves – 1 Faire son bilan professionnel
Obtenir le job de ses rêves

Obtenir le job de mes rêves – 1 Faire son bilan professionnel

Qui ne rêve pas d’obtenir un entretien pour chaque CV envoyé, puis de réussir ses entretiens et obtenir le job de ses rêves à coup sûr ?

On trouve un peu partout sur le web et dans des vieux livres les mêmes conseils depuis les années 70 qui nous expliquent comment créer un CV ou comment écrire une lettre de motivation.

La vérité est que le marché de l’emploi évolue vite et tous ces conseils que tout le monde applique ne vous serviront à rien si vous voulez faire la différence avec les autres postulants.

C’est pourquoi j’ai décidé de créer une série d’articles qui décrivent les différentes étapes de la recherche d’emploi efficace, celle qui vous fera décrocher le job de vos rêves.

Après l’avoir lu vous verrez que vous étiez à côté de la plaque, je vous le garantis.

Dans ce premier article nous verrons la première étape de la recherche d’emploi. Une des plus importantes et que presque personne ne connait. Celle qui consiste à définir clairement son parcours professionnel, avant même de rédiger son CV.

C’est parti !

La plupart des gens commencent leur recherche d’emploi par la rédaction de leur CV. Ils suivent les mauvais conseils qu’on peut trouver un peu partout et se lancent dans sa rédaction tête baissée, en se focalisant plus sur le design que sur le fond.

C’est une grave erreur.

Vous voyez, la recherche d’emploi est très similaires à création d’un site web. Pour recevoir des cascades de visites, il faut d’abord le positionner sur un domaine précis, et rédiger du contenu focalisé sur des mots clés précis, définis à l’avance.

C’est la même chose avec votre profil professionnel. Avant même de créer votre CV, vous devez savoir exactement comment vous allez le présenter aux recruteurs. Et pour ce faire, il faut commencer par effectuer son bilan professionnel.

Votre bilan professionnel

1. Lister les tâches effectuées

Commençons par lister les différentes tâches que nous avons réalisées dans nos précédents emplois. Cette liste de tâches n’est pas encore à mettre dans le CV, il s’agit pour le moment de se rafraichir la mémoire et lister toutes les actions importantes que nous avons menées et qui nous mettent en valeur.

Il faut aller au delà des tâches classiques que tout le monde met dans son CV. Le but est de se démarquer des autres.

En effet, n’importe quel manager “encadre son équipe”, n’importe quel développeur “définit des spécifications”, n’importe quel commercial fait de la “prospection de client”, n’importe quel comptable “fait des bilans”.

Il faut essayer de trouver une autre manière de mettre en valeur les tâches que nous avons réalisés pour avoir une chance de taper dans l’œil des recruteurs et ainsi décrocher des entretiens.

Pour cela, en plus des tâches que nous réalisons tous les jours, il faut exploiter trois autres types de tâches.

– Les tâches annexes (celles que l’on réalise une à plusieurs fois par mois)

Nous avons tendance à les oublier car elles ne sont pas nos tâches principales et pas non plus celles qui représentent vraiment notre poste.

Cela peut être de rédiger un rapport mensuel à notre direction. Ou encore de gérer un appel d’offre.

– Les tâches exceptionnelles (réalisées une fois par an ou même réalisées qu’une seule fois)

Ces tâches peuvent vraiment faire la différence. Ce sont souvent des tâches que l’on oublie complètement

Exemple de tâche exceptionnelle : j’ai organisé un événement ou j’ai fait une présentation en anglais devant 40 personnes.

– Les tâches “officieuses” (qui ne sont pas dans nos fonctions officielles mais qui permettent de prétendre à plus de responsabilités)

Cela peut être par exemple lorsque vous avez remplacé telle personne avec plus de responsabilités quand elle était malade pour effectuer une présentation importante ou encore si vous avez identifié une carence et que vous avez pris l’initiative de proposer une amélioration pour y remédier.

Ces activités sont à mettre en avant absolument !

2. Votre bilan professionnel dans un tableau Excel

L’étape suivante consiste à définir votre bilan professionnel.

Pour cela je vous propose de remplir un tableau Excel que j’ai préparé pour vous et que vous pouvez télécharger ici.

Vous avez votre liste de tâches sur une feuille de papier. Des tâches classiques et certaines que vous aviez complètement oubliées de mentionner dans votre CV actuel. Mais cela est loin d’être suffisant pour que les recruteurs veuillent à tout prix vous rencontrer.

Il faut maintenant définir votre bilan professionnel. Semblable au palmarès d’un sportif avec tous ses plus grands succès.

Prenons l’exemple d’un pilote de F1. On se fout de savoir qu’il sache tourner à droite et à gauche et qu’il soit le meilleur pour prévenir l’usure de ses pneus. Par contre son palmarès nous intéresse beaucoup plus : “120 Grand-prix courus, 32 pole-positions, 23 victoires”.

Le bilan professionnel doit représenter votre palmarès professionnel, avec tous vos plus grosses réalisations, celles qui ont apporté de la valeur à vos employeurs.

Le tableau est très simple. Pour chaque expérience professionnelle, vous avez quatre colonnes.

  • Première colonne : les taches confiées. Pas plus de 10 par expérience, sinon regroupez le tâches en groupes de tâches.
  • Deuxième colonne : les difficultés rencontrées. Quel sont les problèmes auxquels faisaient face la société et que vous avez dû résoudre ?
  • Troisième colonne : les actions menées. Comment avez-vous surmonté les difficultés décrites dans la seconde colonne ?
  • Quatrième colonne : Les résultats obtenus. Il faut les chiffrer. Cela peut être l’augmentation de quelque chose de positif, la diminution de quelque chose de négatif, l’ajout de quelque chose de positif, la suppression de quelque chose de négatif. 
Aperçu du tableau du bilan professionnel

Chiffrer ses résultats est essentiel

Qui peut chiffrer ses résultats ?

Beaucoup d’entre vous vont me dire qu’ils ne sont pas vendeurs et qu’ils ne peuvent pas chiffrer le résultat de leurs actions.

Absolument tout le monde peu chiffrer ses résultats.

Même si vous êtes femme de ménage ou jardinier, vous pouvez chiffrer vos résultats. Cela ne sera peut-être pas en ‎€ ou en %, mais qui a dit que ça devait l’être ?

3 raisons de chiffrer ses résultats

1. On retient les chiffres

Tout le monde retient les chiffres. 

La preuve par l’exemple. Laquelle des deux phrases suivantes vous permet de mieux retenir l’information ?

Phrase non chiffrée : “Le réchauffement climatique affecte dangereusement la survie de certaines espèces”.

Phrase chiffrée : “Le réchauffement climatique est tellement grave qu’il affecte la survie de 7 espèces, dont 2 ont déjà totalement disparu”.

Je crois qu’il est clair pour tout le monde que les chiffres aident à retenir l’information. Dans le cas de la recherche d’emploi, ils permettent aux recruteurs de se souvenir de nous.

2. Les chiffres impressionnent

Si vous chiffrez chacune de vos actions, cela aura un effet WOW. Ça donne plus de crédibilité à vos actions et ça met en valeur votre profil.

Si vous arrivez à résumer des actions en une phrase avec des chiffres, cela augmente encore leur effet. Voyez plutôt :

“J’ai ajouté plus de 30 nouveaux prospects au portefeuille de la société et j’en ai converti 9 en clients, ce qui m’a permis d’augmenter de 15 % le chiffre d’affaires de la société en 1 an“.

Autant dire qu’avec des phrases chiffrées et ciblées, vous ne laissez aucune chance au recruteur de ne pas vous appeler en entretien.

3. Des résultats chiffrés permettent de se projeter

Lorsque le recruteur lira votre CV, celui-ci pourra se projeter facilement. Il pourra imaginer ce que vous apporterez à la société. Et c’est ce qui vous qualifiera pour les entretiens.

Il s’imaginera déjà vous avoir dans ses équipes.

Les chiffres stimulent l’imagination des recruteurs, comme le font les publicités, qui nous font acheter des choses inconsciemment.

Pour conclure

Après avoir lu cet article vous dites probablement que tout ce qui s’y trouve est évident. Et pourtant la plupart des gens n’appliquent pas ces techniques lorsqu’ils recherchent un emploi.

C’est d’ailleurs pourquoi ils envoient des centaines de candidatures et qu’elles obtiennent peu ou pas d’entretiens.

Car avant de se lancer dans l’écriture de son CV et d’envoyer des lettres de motivation, il faut définir son bilan professionnel en remplissant un tableau avec les différentes tâches que nous avons un jour réalisées. Il faut expliquer les difficultés rencontrées et chiffrer les résultats obtenus. Le tout dans ds phrases les plus courtes possibles.

Libre à vous d’être créatifs pour chiffrer vos résultats. L’important est de retenir que tout le monde peut le faire, quelque soit son activité professionnelle et son niveau de responsabilité.

Ce bilan professionnel est la base de la recherche d’emploi, il nous servira plus tard pour créer des CV et lettres de motivation à la carte. Mais ça, nous le verrons plus tard dans cette série d’articles, patience !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma liste d’e-mails privés pour ne pas rater la publication de mes prochains articles et recevoir mes courriers inspirants. L’inscription c’est par ici et se fait juste avec une adresse e-mail.

Dans le prochain article nous verrons un élément essentiel de la recherche d’emploi. Celui qui donne le plus de résultats et que peu de personnes savent utiliser correctement. J’ai nommé le réseau !

Lire le second article : Utiliser le réseau professionnel.

N'oubliez pas votre guide gratuit !
ebook je vous dirai comment obtenir une augmentation

Laissez-moi votre prénom et votre email et je vous enverrai mon guide en PDF.

Si vous sentez de la frustration parce que vous n’avez pas trouvé ce pourquoi vous êtes vraiment fait, téléchargez mon guide gratuitement dès maintenant.

  • Trouvez quel métier est fait pour vous
  • Faites le plein de confiance en vous
  • Donnez un sens à votre vie
Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pas de commentaires

Commenter