Top
Home / Recherche d'emploi  / Obtenir le job de mes rêves – 2 Utiliser le réseau professionnel
Réseau professionnel

Obtenir le job de mes rêves – 2 Utiliser le réseau professionnel

Nous avons vu dans le premier article de cette série comment définir notre bilan professionnel. Ce bilan permet de lister toutes les actions que nous avons effectuées dans nos précédents emplois et de chiffrer nos résultats obtenus.

Parlons maintenant du réseau professionnel.

Le réseau est l’arme la plus puissante lorsqu’il s’agit de trouver un emploi. En effet, la plus grosse partie du marché de l’emploi n’existe pas sur les sites d’annonces.

Dans cet article nous verrons comment rencontrer des professionnels de notre domaine pour se construire un réseau puissant et comment tirer profit des réseaux sociaux pour recevoir des avalanches de propositions d’emploi, sans même avoir à envoyer une seule lettre de motivation !

Le marché caché de l’emploi

Si vous cherchez un emploi depuis des mois, voir des années en répondant à des offres sur les sites d’emploi, le réseau peut vous aider à doubler voir tripler vos chances de trouver un emploi.

Voici pourquoi.

Il faut comprendre que 80 % du marché de l’emploi n’existe pas sur les sites d’annonces. Bon, ce chiffre se situerait en fait peut être plutôt entre 60 et 80 % mais l’idée est à retenir est la suivante.

La grande majorité du marché de l’emploi n’existe pas dans les annonces.

Les 6 erreurs fréquentes lors de l’utilisation du réseau

1. Passer son CV à son entourage

La plupart des gens pensent que l’utilisation du réseau se résume à donner son CV à son entourage, famille ou amis, et d’imaginer qu’ils vont le mettre sur le haut de la pile de CV dans leur société.

Cela ne marche JAMAIS.

Croyez-vous que la personne se fera responsable de votre profil face à sa société dans laquelle elle lutte elle-même pour avancer depuis des années ?

Mettre la pression à son entourage ne sert à rien, nous verrons plus loin comment vraiment utiliser le réseau efficacement.

2. Adopter la mauvaise posture

Il ne faut pas paraitre nécessiteux et faire de la peine à la personne avec qui on est en contact mais bien avoir une relation de professionnel à professionnel.

Il faut adopter une stratégie pour réussir à trouver un emploi grâce au réseau, et nous verrons en détail dans cet article comment procéder.

Un homme qui tombe amoureux à la première vue de sa future femme, ne la demande pas en mariage au premier rendez-vous, même s’il sait qu’il le fera un jour ! C’est la même chose avec le réseau. Il faut construire la relation avant d’arriver à nos fins.

3. Ratisser trop large

Beaucoup de gens font l’erreur de contacter des dizaines de personnes dans des domaines variés en pensant que plus ils auront de contacts professionnels, plus ils auront de chances d’obtenir un poste.

Il faut au contraire se focaliser sur un poste en particulier pour obtenir des résultats.

Il faut primer sur la qualité des contacts, pas sur la qualité.

4. Ignorer l’aspect psychologique

Lorsqu’on contacte un professionnel pour un rendez-vous d’information (nous verrons plus loin de quoi il s’agit), il ne faut pas arriver avec ses gros sabots et lui faire peur en commençant par lui demander un service…

Il faut avoir du tact et désamorcer le phénomène qui consiste à avoir envie de raccrocher quand un inconnu nous appelle.

Prenez le temps de vous présenter, d’expliquer ce que vous attendez de la personne pour ne pas la forcer à raccrocher.

5. Croire que le réseau est du piston

Sauf si vous êtes le fils du patron sans expérience pour le poste, le réseautage n’est pas du pistonnage.

Avec le réseau, vous passez toutes les étapes du recrutement et vous obtenez le poste parce que vous êtes compétent.

Alors le réseautage, c’est simplement avoir accès à des opportunités du marché caché, mais en aucun cas on vous fait une faveur en vous embauchant.

6. Se limiter à son cercle de connaissances

Le réseautage peu être efficace si on se limite à notre réseau de connaissances actuelles, mais il l’est encore plus quand on arrive à sortir de ce cercle et rencontrer des nouvelles personnes.

Voyons maintenant comment procéder.

Comment créer un réseau de zéro ?

La gène de demander de l’aide

Nous sommes nombreux à nous sentir trop fières pour aller demander de l’aide à quelqu’un. On se dit qu’on préfère se débrouiller tout seul plutôt que de demander de l’aide à des gens.

Mais réfléchissez-y deux secondes.

Quand on doit faire réparer notre voiture, ne demandons nous-pas les conseils de nos collègues pour trouver un mécanicien de confiance ?

Quand on cherche un endroit cool pour emmener diner une connaissance, ne demandons-nous pas une recommandation à notre ami qui connait tous les endroits pour sortir ?

Quand on cherche une nounou de confiance, ne demandons-nous pas à notre amie qui parle d’enfants toute la journée parce qu’elle en a trois et a dix neveux ?

Pourquoi agir différemment quand il s’agit de trouver un emploi ?

Pourquoi se priver des conseils des personnes les mieux placées et se contenter de chercher dans les 20 % du marché de l’emploi qui se trouve sur les sites d’emploi et où la concurrence est acharnée ?

La théorie des six degrés de séparation

Selon Frigyes Karinthy et sa théorie de 1929, nous sommes tous reliés les uns aux autres par moins de 6 personnes.

Autrement dit, tu connais un mec, qui connais un mec, qui connais un mec, qui connais un mec, qui connais un mec, qui connais le président de la république.

En 2011, Facebook a fait une étude similaire et est arrivé à un chiffre encore plus bas : 4,74.

C’est logique, à notre époque les réseaux sociaux facilitent les relations avec des inconnus.

Pourquoi se priver du levier que représentent les réseaux sociaux quand il s’agit de trouver l’emploi de ses rêves, celui qui changera notre vie ?

Comment se connecter avec des professionnels de notre domaine ?

Le meilleur moyen de créer une relation avec une personne est de trouver un point commun avec elle, celui qui la fera se sentir en confiance avec vous.

Une fois ce point commun trouvé, vous pouvez la contacter, il sera beaucoup plus facile de créer une relation avec des affinités.

Le réseau consiste à se “connecter” avec des inconnus. Mais si vous n’avez aucun centre d’intérêt commun avec la personne que vous visez, il existe de nombreux “points de connexion” à exploiter.

  • La recommendation

Le meilleur moyen d’avoir un point de connexion avec une personne reste encore de se faire recommander par un contact en commun. Par le principe de transfert, la personne que vous visez aura confiance en vous.

  • Intéresser votre cible

Entrer en contact avec un inconnu sans recommandation n’est pas facile. Cela se fait en trouvant un point de communication qui l’intéresse. Cela peut être un livre, un sujet d’expertise, un événements. À vous de vous creuser pour trouver un sujet qui vous permettra d’effectuer un premier contact avec la personne et de l’intéresser à échanger avec vous.

  • Un établissement en commun

Avoir étudié dans un même établissement peut largement suffire à motiver vote cible à vous dédier du temps.

Même si vous avez fréquenté l’établissement à des époques différentes cela fonctionne. En effet, la plupart des gens sont sensibles au réseau des écoles et sont prêts à aider des inconnus qui ont étudié au même endroit.

  • Une formation en commun

Encore plus fort que le simple établissement, avoir suivi la même formation est un lien fort. Même si vous avez suivi cette formation dans des villes différentes.

  • Une expérience en commun

Avoir partagé une expérience professionnelle dans une entreprise est un lien fort. Même si vous n’avez pas travaillé directement avec cette personne mais si vous avez occupé la même fonction.

Fonctionne également si vous avez occupé cette même fonction à des époques différentes.

  • Un parcours en commun

La personne peut se sentir proche de vous si vous avez effectué le même genre de projet de reconversion que vous par exemple.

Ou encore si vous avez une passion en commune.

Vous l’aurez compris, renseignez-vous bien sur votre cible et creusez-vous, il y a forcément un point d’accroche pour entrer en contact avec elle.

Que faire une fois la communication amorcée ?

Lorsque vous cherchez à rencontrer un professionnel, vous avez une idée derrière la tête.

Bien sûr il ne faut pas lui dire tout de suite et si directement. Il faut avoir une raison affichée qui ne lui face pas peur.

Ne lui dites pas que vous avez besoin de son aide pour obtenir un emploi mais dites lui plutôt que vous souhaitez valider un projet professionnel en ayant un retour d’expérience ou que vous souhaitez une mise en contact avec des personnes qui sont mieux placés pour le faire.

L’entretien d’information

Le meilleur moyen de rencontrer un contact est de le rencontrer physiquement. Au moins la première fois. Les entretiens téléphoniques ne donnent jamais de résultats. Il faut connaitre personnellement la personne pour que le réseau soit utile.

Cet entretien a plusieurs avantages, alors ne vous en privez pas.

  • Il permet de vérifier son projet professionnel. Si vous n’êtes pas sûr de votre projet professionnel, rencontrer un professionnel du domaine est le meilleur moyen de savoir si ce métier est vraiment fait pour nous.
  • Il peut également permettre d’affiner son projet professionnel. Si vous êtes sûr de votre projet professionnel, échanger avec une personne de ce domaine aide bien souvent à avoir une idée encore plus réaliste de votre futur métier.
  • Cet entretien peut vous permettre de vous entrainer pour les entretiens d’embauche. Vous pouvez travailler votre aisance à l’orale face à une personne.

Les questions à pauser

Ne faites pas l’erreur de poser des questions dont les réponses se trouvent facilement, par exemple en consultant le profil LinkedIn de votre contact.

Voici quelques idées de questions intéressantes pour vous aider à savoir si ce métier est fait pour vous :

  • Quelles sont les contraintes du poste ?
  • D’après vous, quelles sont les compétences et les savoir-faire indispensables pour exercer ce métier ?
  • Qu’est ce qui vous plait le plus dans ce métier ?
  • Quels sont les principaux acteurs du marché ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution dans ce domaine ?
  • Pourquoi avoir choisi ce métier si votre formation n’avait rien à voir ?
  • À quoi ressemble une journée type ?
  • Pourquoi avoir quitté votre dernier poste ?
  • Comment s’est passé votre intégration dans votre entreprise ?
  • Selon vous, que-ce qui fait un bon [intitulé du poste] ?

Attention à ne pas trop parler durant les entretiens d’information. Il faut faire parler le plus possible la personne, en mode 80-20 %.

L’objectif principal de l’entretien d’information

L’objectif principal du réseautage est de rebondir de contact en contact pour arriver à la personne que l’on souhaite atteindre pour obtenir le job de nos rêves. Il faut faire en sorte que notre contact nous recommande à une autre encore mieux placé pour nous aider.

Vous pouvez par exemple procéder comme ceci :

D’après ce que vous me dites, je comprends que je devrais rencontrer une personne spécialisée dans le domaine [domaine que vous convoitez]. Parmi vos relations professionnelles, qui pourrait m’aider dans ma recherche ?

N’hésitez pas à vous renseigner à l’avance sur les contacts de la personne. Le but est de lui faire des appels du pied pour qu’elle vous mette en relation avec la personne visée.

Attention au “name dropping”. Beaucoup de gens recommandent des personnes qu’ils ne connaissent pas. Le meilleur moyen d’éviter cela est de demander à la personne de prévenir son contact de cette prise de contact. Si elle ne la connait pas personnellement, vous le verrez tout de suite.

Donner pour recevoir en retour

1. N’oubliez pas de remercier la personne pour vous avoir offert de son temps.

La personne a pris le temps de répondre à vos doutes, ne soyez pas grossier et essayer de faire en sorte que la relation de soit pas unilatérale.

2. Donner à votre contact.

Le réseau ce n’est pas simplement entrer en contact avec une personne une fois, mais bien entretenir une relation sur le long terme.

Il faut trouver le moyen de lui donner quelque chose qui lui serve, pour qu’elle se sente redevable envers vous.

Prenez le temps de lui communiquer la suite dans votre recherche d’emploi, elle sera contente de savoir qu’elle vous a aidé. Ou encore, rendez-lui un service, dans un domaine que vous dominez par exemple.

3. Recevoir en retour

Recevez la monnaie de votre pièce. Cela peut être en lui demandant un avis de votre CV, une mise en relation avec un de ses contacts, en vous donnant des informations sur sa société, en lui demandant un nouveau rendez-vous, ou encore en lui demandant un conseil d’expert de sa part.

Cette séquence permet de récolter de nombreuses faveurs et services qui vous seront d’une grande aide pour trouver et obtenir le job de vos rêves. N’oubliez pas que plus vous donnez, plus vous recevrez.

Les réseaux sociaux professionnels

LinkedIn ou Viadeo ?

Le but de la manœuvre est de toucher le plus de monde possible. Et malheureusement Viadeo n’est plus dans la course avec LinkedIn. En quelques années la plateforme américaine a largement conquis le marché mondiale. Comme le raconte cet article, le débat entre Viadeo et LinkedIn n’existe plus.

Alors faites comme moi, supprimez votre compte Viadeo et concentrez vos efforts sur la seule plateforme LinkedIn. Sincèrement, si vous avez un compte sur les deux plateformes, Viadeo ne vous apportera rien de plus mais vous fera passer le double de temps sur votre profil.

La plus grosse erreur du chercheur d’emploi sur LinkedIn

La pire erreur que font la plupart des chercheurs d’emploi est de mettre en titre de leur profil “en recherche d’emploi” ou encore “en recherche active”.

Quand on lit cela, on se dit tout de suite que la personne est au chaumage et cela n’est vraiment pas “sexy”.

Vous voyez, certaines choses ne doivent pas être dites. C’est comme si un célibataire sortait le soir avec écrit sur son front “en recherche active de petite amie”. Pensez-vous que cela l’aidera à rencontrer des femmes ou qu’au contraire cela va toutes les faire fuir ?

Il faut se mettre dans la peau des recruteurs et avoir un profil des plus attractifs possibles. Ne vous inquiétez-pas, nous allons tout de suite voir comment procéder.

Comment mesurer l’amélioration de son profil LinkedIn ?

Sur LinkedIn, on peut voir le nombre de visites de notre profil sur les 90 derniers jours. C’est un moyen parfait pour mesurer l’amélioration de votre profil.

Un autre chiffre intéressant est le nombre d’apparitions dans les résultats de recherche. Cela reflète la visibilité de notre profil dans les recherches des utilisateurs de la plateforme.

Sur la capture d’écran suivante :

  • 30 est le nombre de visites du profil sur les 90 derniers jours. En cliquant sur le bouton, on arrive sur une page avec une courbe de l’historique détaillé.
  • 20 est le nombre d’apparitions du profil dans les recherches des utilisateurs dans les 7 derniers jours.
Capture d’écran d’un profil LinkedIn

Notez ces nombres aujourd’hui et regardez leur évolution une fois par semaine. L’objectif des actions qui suivent est d’augmenter la valeur de ces chiffres. Plus votre profil sera vu par des recruteurs qui effectuent leurs recherches sur la plateforme, plus vous augmenterez vos chances de vous voir proposer un entretien.

Comment avoir un profil optimisé sur LinkedIn ?

Un profil LinkedIn est un peu comme un site internet. Si on veut que les gens le trouvent sur les moteurs de recherche, il faut le positionner sur certains mot-clés spécifiques.

Nous allons voir comment procéder. Mais avant j’insiste sur le fait qu’un profil LinkedIn est efficace quand il se positionne sur certains mot-clés précis. Donc pas besoin de bourrer son profil de mot-clés, il suffit d’en choisir quelque-uns mais bien choisis.

Quels sont les bons mot-clés à utiliser sur son profil LinkedIn?

Et bien ce sont ceux utilisés par les recruteurs.

Je vous propose de prendre une feuille de papier et de noter tous les mot-clés en relation avec le poste que vous cherchez. Scannez 10 à 20 offres d’emploi sur des sites de recherche d’emploi et identifiés les mot-clés importants des annonces.

En plus, vous pouvez également regarder des profils LinkedIn d’experts dans votre domaine.

Pour faire la liste identifiez les mot-clés des annonces pour les trois éléments suivants :

  • La fonction. Il faut identifier les différents termes pour une même fonction.
  • Les compétences. Selon le métier, il y a des compétences demandées qui sont récurrentes. Il est important de les ajouter nous aussi à notre profil.
  • L’expertise. Les recruteurs peuvent filtrer leurs recherches selon un domaine d’expertise. Si votre domaine est la cryptographie, il faut que cette expression et ses synonymes apparaissent sur votre profil.

Intégrer ces mots clés dans son profil LinkedIn

Les champs les plus importants pour l’algorithme de LinkedIn sont :

  • Prénom – Nom
  • Titre professionnel du profil
  • Titre du poste occupé, description et nom de l’entreprise
  • Compétences
  • Le résumé du profil

Il s’agit de répartir les mots clés de notre liste sur ces champs et d’attendre une semaine pour noter l’évolution des chiffres mentionnés précédemment.

L’environnement autour du profil LinkedIn

Il ne sert à rien d’avoir une liste énorme de contacts si ceux-ci ne sont pas qualifiés, en rapport avec notre métier.

Car l’algorithme de recherches prend en compte nos contacts pour qualifier notre profil et le faire apparaitre en meilleure position que les autres.

Reprenons l’exemple de la personne qui travail dans la cryptographie. Il vaut mieux avoir 50 contacts, tous dans le domaine de la cryptographie que d’avoir 2500 contacts dans des domaines variés qui n’ont rien à voir avec la cryptographie.

Attention, la taille compte !

Entre deux profils avec que des contacts qualifiés, celui qui aura la liste de contact la plus grosse l’emportera. C’est pourquoi il ne faut pas se contenter d’avoir les 50 contacts minimum recommandés par LinkedIn mais bien ajouter régulièrement des nouveaux contacts à sa liste.

Faites en sorte de vous connecter avec vos pairs, même si vous ne les connaissez pas.

Un conseil absolument incroyable

Si vous rêvez de travailler dans une société, ajoutez des employés de celle-ci de votre domaine à votre liste de contacts. Ainsi, il y a plus de chances que vous apparaissiez dans les recherches des recruteurs de cette société ! Et donc qu’ils vous contactent pour un entretien.

L’élément qui vous rend crédible face aux recruteurs

C’est bien sûr les recommandations.

Il est facile d’obtenir des recommandations et cela ajoute un énorme plus à votre profil.

Mais alors comment obtenir une recommandation ? Et bien avec une technologie absolument nouvelle et révolutionnaire.

Il suffit de demander !

Contactez par e-mail des personnes qui ont travaillé avec vous et orientez votre demande pour que leur recommandation contienne les mots clés de votre liste. Voici un exemple d’e-mail que vous pouvez écrire :

Bonjour [nom de la personne],

J’envisage de trouver un emploi dans [tel secteur]. Vous êtes le mieux placé pour qualifier mon travail. C’est pourquoi je sollicite votre aide aujourd’hui.

Dans une recherche d’emploi il est souvent demandé d’avoir des références. Afin de m’aider dans ma recherche d’emploi, pourriez-vous rédiger une brève recommandation de mon travail que je pourrais publier sur mon profil LinkedIn SVP ?

Voici quelques points que j’aimerais vous voir aborder :

  • Quelle était ma valeur ajoutée en matière de [mot clé compétence] lorsque je travaillais au sein du groupe ?
  • En quoi mon expertise en [mot clé expertise] a-t-elle aidé le projet XXX à se conclure dans les meilleurs délais ?
  • Vous connaissez mes points forts en matière de [mot clé], qu’auriez-vous envie de dire à une entreprise qui cherche un [mot clé fonction] ?

Merci d’avance. “

Il n’y a plus qu’à attendre la réponse. Facile non ?

Avec 5 recommandations, votre profil vaudra de l’or et vous ferrez la différence avec plus de 90 % des profils présents sur le réseau social.

Les compétences sur LinkedIn

La plateforme permet de sélectionner jusqu’à 50 compétences parmi une large liste et de les faire valider par nos contacts.

Comme nous l’avons vu plus haut, il ne s’agit pas de choisir 50 compétences telles que “travail en équipe”, “motivation” ou “aisance relationnelle” mais bien de choisir peu de compétences, mais des compétences recherchées par les recruteurs pour les postes que l’on recherche.

Pour cela, reprendre la liste des compétences et des expertises que vous possédez vraiment et faites-les valider par vos contacts.

Comment ?

En utilisant la même technologie incroyable que pour les recommandations. Demandez-leur simplement !

Vous pouvez inter-changer des validations de compétences et s’ils n’en ont pas mis sur leur propre profil, expliquez-leur l’avantage de le faire. Ils vous remercieront en validant vos compétences.

Pour conclure

Voilà, vous savez tout du réseautage efficace. C’est une arme redoutable pour trouver l’emploi de vos rêves, si vous savez vous en servir. En effet, vous aurez accès au marché de l’emploi caché et vous saurez vous mettre en valeur auprès des personnes clés.

Que ce soit en rencontrant physiquement des professionnels de votre domaine lors d’entretiens d’information ou en développant votre profil sur le réseau social LinkedIn, vous allez recevoir des cascades d’entretiens d’embauche.

Alors oubliez les sites d’annonces et commencez à réseauter !

Maintenant que nous avons effectué notre bilan professionnel et que nous savons comment se construire un réseau solide, voyons comment rédiger le CV efficace qui obligera les recruteurs à vous contacter. La suite dans le prochain article.

N’oubliez pas de vous inscrire à ma liste d’e-mails privés pour ne pas rater la publication de mes prochains articles et recevoir mes courriers inspirants. L’inscription c’est par ici et elle se fait simplement avec une adresse e-mail.

N'oubliez pas votre livre gratuit !
ebook je vous dirai comment obtenir une augmentation

Laissez-moi votre prénom et votre email et je vous enverrai mon livre en PDF.

Dans ce livre je raconte comment j’ai réussi à améliorer ma situation professionnelle et à doubler mon salaire rapidement.

  • Vous ferez le plein de motivation
  • Je donne les conseils qui ont marché pour moi
  • J’explique comment j’ai négocié mon salaire
Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pas de commentaires

Commenter