Top
Home / Bien être au travail  / Pourquoi faut-il avoir une vie hors-travail ?
Avoir une vie sociale

Pourquoi faut-il avoir une vie hors-travail ?

Beaucoup d’entre nous cherchent à être toujours plus performants au travail. Mais la plupart pensent que le fait de dédier une part importante de leur vie dans leur emploi les aidera, et qu’ils peuvent délaisser leur vie privée. C’est un mauvais calcul. Découvrez pourquoi et comment vous construire une vie équilibrée.

Certaines personnes donnent tout pour leur travail. Ils font des horaires de fou, disent oui à tout. Mais ils délaissent complètement leur personne.

Souvent, ils agissent ainsi parce qu’ils ont le sentiment que tout leur souri et que leur carrière va pour le mieux. Ils sont complètement convaincus que leur société leur rend bien, alors ils ne comptent pas.

Mais tôt ou tard, ces personnes se retrouvent dans une situation où les choses changent et ils sont déçu par leur société. Ils se sentent trahis et regrettent avoir tant donné pour elles.

Ils doivent alors combler l’énorme vide dans leur vie et ne savent même pas comment s’y prendre, tant ils ont arrêté de penser à leur propre personne pendant des années.

Équilibre vie professionnelle – vie privée

Carriéristes, attention !

Si vous faite parti de ces personnes qui se donnent corps et âme pour leur travail et leur société, délaissent leur vie privée, leur famille, leurs amis pour privilégier leur carrière, je voudrais pour poser cette question.

Que se passe-t’il lorsque votre société fait faillite, décide de vous renvoyer du jour au lendemain, ou si vous faite face à un problème de santé qui vous empêche de continuer à travailler ?

Vous aurez donné des années de votre vie, sacrifié beaucoup de choses pour un poste qui ne vous doit rien, à part votre salaire. Vous pouvez très bien réussir votre carrière et vous compromettre dans votre travail sans pour autant vous abandonner à lui, et laisser de côté votre propre personne.

Avoir une vie hors-travail ne veut pas dire abandonner son poste

Il est indispensable de développer un équilibre entre notre vie professionnelle et notre vie privée. Et ce n’est pas un conseil de gaucho mais bien un conseil essentiel qui vous permettra non seulement d’être plus heureux mais également de mieux réussir votre vie professionnelle.

De nombreux auteurs ont écrit sur l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Par exemple, Lee et Brotheridge démontrent dans leurs recherches que les investissements en temps et en engagement dans des activités hors-travail ne réduisent pas pour autant les niveaux d’engagement et de satisfaction au travail, bien au contraire. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée je vous invite à lire cet article.

Les auteurs notent que l’harmonie apparaît lorsque l’enrichissement dans la vie hors-travail grâce à des choses comme le développement personnel ou l’affect, permet d’atténuer les éléments qui génèrent le stress comme le temps, les comportements et les tensions provenant des conflits que nous connaissons dans nos vies professionnelles.

Kelliher et Anderson lors d’une étude de 2010, parviennent par exemple à la conclusion que l’offre d’horaires flexibles permet aux salariés de doubler l’effort dans leur travail et que les niveaux de satisfaction au travail sont alors plus élevés.

Améliorer sa vie professionnelle

Mais alors, en quoi le fait de développer une vie active en dehors de mon travail va m’aider dans ma carrière ?

Sachez que plus vous avez des responsabilités, plus vous faite face à des problèmes. La difficulté quand vous n’avez que le travail dans votre vie est que vous ne pouvez pas prendre de distance. Vos petits problèmes deviennent de gros problèmes.

Le fait de pratiquer des activités hors-travail et d’avoir une vie sociale active permet de se rendre compte que nos problèmes n’intéressent en fait personne. Nous prenons conscience que ce ne sont pas de gros problèmes et il est alors plus facile de prendre de la distance pour trouver des solutions plus constructives. Cela permet également de connaître d’autres points de vue et d’adopter de nouvelles connaissances et compétences.

Travailler moins pour travailler mieux

Le paradoxe de la France est que c’est un pays où l’on travaille peu (en termes d’horaires), mais où la productivité est des plus élevées (voir le rapport annuel de l’OCDE).

Pour moi, il n’y a rien d’extraordinaire là-dedans, c’est même plutôt logique. Voici pourquoi.

Sans vouloir vous raconter ma vie, je travaille au Mexique depuis des années, et à l’inverse de la France, les Mexicains passent leur vie au travail (en généralisant un peu évidemment). Ils ont 6 jours de vacances par an (minimum, cela va en augmentant avec l’ancienneté), travaillent jusque tard le soir et certains travaillent 6 voir 7 jours par semaine. Cette situation n’est d’ailleurs pas propre au Mexique mais à de nombreux pays en voie de développement.

Mais ce que j’ai pu observer c’est qu’ils ont une vision du travail différente. Ils passent leur vie au travail. Quand ils arrivent le matin, ils ressortent aussitôt pour petit déjeuner un vrai repas. À la pause déjeuner, ils prennent le temps de manger et de se promener. Ils dédient du temps à des sujets personnelles pendant les heures de travail. Bref la productivité n’est pas la même qu’en France. Et comment les blâmer quand on les oblige à travailler autant ? Là n’est pas la question.

La vraie question à se poser est de savoir s’il est réellement indispensable de travailler beaucoup en nombre d’heures pour être productif.

En France, nous avons beaucoup de vacances, des horaires de travail ultra légers, mais la productivité est au rendez-vous. Pour avoir travaillé des années de suite avec seulement 2 semaines de vacances dans l’année, travaillant donc 350 jours de suite sans repos, je peux vous assurer qu’il est difficile d’être à 100 %, d’avoir l’énergie et l’attitude pour faire un bon travail.

À notre époque, avec les avancées technologiques affolantes que nous connaissons, notre travail est toujours plus simplifié. Nous n’avons plus besoin de passer nos journées au travail pour créer de la valeur aux yeux de notre société. Au contraire, plus nous prenons soin de notre esprit et que nous arrivons à avoir de l’énergie cérébrale disponible, plus nous serons performants en entreprise.

Alors apprenons à nous ressourcer et à prendre soin de nous même. Cela dans le but d’être toujours meilleurs dans notre travail et obtenir plus de résultats !

Donner un sens à sa vie

Travailler et faire évoluer sa carrière permet de donner un sens un à sa vie, oui. Mais ce n’est pas le seul moyen. Cela ne passe pas que par le travail.

Certains cachent leur manque de personnalité et leur problèmes pour sociabiliser en se cachant dans le travail. Il permet de s’excuser pour ne pas aller en réunion de famille ou pour ne pas aller boire un verre avec des amis. Mais cela cache un problème de personnalité plus profond.

Donner un sens à sa vie passe par se construire une personnalité qui ne dépend de rien ni personne. Nous devons pouvoir exister sans notre travail. Il faut apprendre à mettre la priorité sur soi même et son bien être en donnant du sens à notre existence. Cela passe par faire des activités qui nous plaisent et nous donnent de la satisfaction.

Penser à soi

Il faut essayer de déployer la même énergie que l’on dépense pour son travail pour l’investir dans nous même. Il y a plusieurs leviers, à vous de choisir lesquels vous correspondent le plus, même si je recommande d’utiliser les trois.

1. Faire du sport

Trouvez une activité sportive qui vous convienne.

Il serait trop réducteur de dire que le sport est bon pour la santé. Il est indispensable pour se sentir bien, pour avoir le moral et de l’énergie.

Trouvez le sport qui vous plaise, qui vous face vous sentir bien et surtout qui vous amuse. N’oubliez jamais qu’il faut toujours s’amuser et prendre du plaisir.

Pratiquez 3 fois par semaine une activité sportive au moins 20 minutes.

Le sport nous permet non seulement d’évacuer le stress et de nous donner de l’énergie, mais il permet également de partager des moments intenses avec d’autres personnes. À pratiquer sans modération !

2. Avoir une vie sociale active

Il est important de prendre du temps pour nos proches. Nous ne pouvons pas éternellement éviter les réunions familiales ou les diners entre amis.

Si c’est le cas, sortez de l’isolement et faite l’effort de temps en temps de sortir avec vos amis et de rencontrer de nouvelles personnes.

Partagez des moments authentiques avec des personnes que vous aimez.

J’ai longtemps sous-estimé la puissance du “lien aux autres”. En effet, à l’aire de l’individualisme, nous pensons n’avoir besoin de personne pour avancer. Puis j’ai découvert le livre “Guérir” de David Servan-Schreiber qui a littéralement changé ma vie.

J’y ai entre autres découvert l’impacte des relations entre les personnes sur le bien être, la guérison du stress, de l’anxiété et de la dépression.

À notre époque, nous prônons les valeurs de l’autonomie, l’indépendance, la liberté et l’expression de soi. Mais plus le temps passe et plus nous nous rendons compte que cet individualisme à un coût. C’est l’isolement, la souffrance, et la perte de sens.

Jamais nous nous sommes autant séparés de nos conjoins pour le moindre petit prétexte, jamais nous n’avons autant déménagé et abandonné nos proches. Bref jamais nous avons été aussi libres de trouver notre propre chemin et donc risquer de nous retrouver seuls et perdus. C’est peut être une des raisons pour lesquelles les taux de dépressions ont augmenté régulièrement en Occident au cours des cinquante dernières années.

L’auteur nous explique à l’aide de cas concrets comment sentir une vraie joie dans le fait d’offrir sa vie pour celle des autres. Il s’agit d’un besoin du cerveau lui même. Des études ont montré que l’orientation vers les autres et la paix intérieure que nous en tirons font partie de notre fabrique génétique. Dans ces études sur des gens qui sont plus heureux dans leur vie que les autres, on décèle systématiquement deux facteurs :

  • Ils ont des relations affectives stables avec des êtres proches
  • Ils sont impliqués dans leur communauté

L’implication dans la communauté c’est le fait de donner de sa personne et de son temps pour une cause dont nous ne tirons pas de bénéfice matériel en retour. C’est une activité essentielle lors qu’il s’agit de remplir le vide qui accompagne en général les états dépressifs.

Je vous recommande donc, un, de lire ce livre ! Deux, de trouver une activité qui vous permette de vous impliquer dans la communauté. Cela peut être d’animer la vie des personnes âgées, de travailler dans un refuge pour animaux, s’engager auprès de l’école de son quartier, participer au conseil municipal ou au syndicat d’entreprise, etc.

Faire cela vous fera sentir moins isolé, moins anxieux et moins déprimé. Rien de tel pour améliorer notre vie professionnelle et trouver l’équilibre dont nous avons besoin.

3. Faire des choses que l’on aime

Il est important de prendre le temps de faire des choses que l’on aime. De laisser s’exprimer notre créativité, afin d’être plus heureux et donc d’être plus productifs au travail.

Combien de fois nous sommes-nous dit à nous même “J’adore cuisiner des nouvelles recettes mais je n’ai pas le temps, je prendrai le temps plus tard” ou “j’adore les maquettes de bateau, mais en ce moment je n’ai pas trop le temps pour des activités” ?

Nous n’avons qu’une vie et elle court à toute allure. Prenons le temps de faire des choses qui nous plaisent.

C’est indispensable pour se construire un mental équilibré et solide. Pour faire face à toutes les difficultés dans notre vie professionnelle.

Exercer des activités qui nous plaisent permet de chasser la frustration que génère notre travail au quotidien.

En conclusion

Travailler prend une part importante dans nos vies. Nous sommes nombreux à penser que plus nous nous investissons dans celui-ci, plus nous auront du succès. Mais nous somme peu à savoir que pour améliorer nos performances, il faut prendre soin de sa vie en dehors du travail.

Il est important d’avoir des activités sociales, artistiques et sportives en hors-travail afin de cultiver un équilibre indispensable à notre stabilité. Cela nous permet de prendre de la distance par rapport à notre jour-le-jour et développer un bien être qui nous permettra d’être plus performant dans notre travail.

D’autant qu’à notre époque, il n’est plus nécessaire de passer ses journées au travail pour être performant. Par contre pratiquer des activités que nous aimons nous permet d’adopter de nouvelles compétences en savoir-être qui peuvent nous servir dans notre emploi.

Alors n’oublions pas de penser à nous même, de nous créer une vie équilibrée entre travail et vie privée, et soyons enfin heureux !

J’espère que cet article vous a plu. Si c’est le cas n’hésitez pas à le partager, cela m’aidera beaucoup à continuer à publier des articles de qualité 🙂

Je vous redonne le lien du livre “guérir” de David Servan-Schreiber : https://amzn.to/2EQynVj. C’est un livre qui délivre de nombreuses techniques simples pour enfin trouver la paix intérieure, et faire disparaitre pour de bon le stress, l’anxiété et la dépression. C’est un ouvrage qui nous permet de comprendre le fonctionnement de nos émotions, il devrait selon moi être lu par tout le plus grand monde.

ebook je vous dirai comment obtenir une augmentation
N'oubliez pas votre livre gratuit !

Laissez-moi votre prénom et votre email et je vous enverrai mon livre en PDF.

Dans ce livre je raconte comment j’ai réussi à améliorer ma situation professionnelle et à doubler mon salaire rapidement.

  • Vous ferez le plein de motivation
  • Je donne les conseils qui ont marché pour moi
  • J’explique comment j’ai négocié mon salaire
Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pas de commentaires

Commenter